Enterobactéria and Enteric bacterial pathogens

158 result(s) in 0.04 s

  • Bactérie Salmonella enterica en microscopie à balayage.
    Bactérie Salmonella enterica enterica en microscopie à balayage.
    Sérotype Hadar. Souche CIP 105813 conservée au CRBIP (Centre de Ressources Biologiques de l'Institut Pasteur).

    Institut Pasteur/Christine Schmitt, PFMU Imagopole et Dominique Clermont, Collection de l'Institut Pasteur. 60228
    Bactérie Salmonella enterica en microscopie à balayage.

     

  • Bactéries Enterococcus hirae en microscopie électronique à balayage
    Bactéries Enterococcus hirae en microscopie électronique à balayage.
    Des chercheurs de l’Institut Pasteur, en collaboration avec l’Institut Gustave-Roussy, ont identifié deux espèces bactériennes de notre organisme, Enterococcus hirae et Barnesiella intestinihominis, qui potentialisent l’effet d’un traitement courant de chimiothérapie : le cyclophosphamide.
    Enterococcus hirae renforce la réponse immunitaire naturelle de l’organisme contre la tumeur. Cet effet bénéfique de l’entérocoque est transitoire mais Barnesiella maintient cette réponse sur le long terme.

    Institut Pasteur/Chantal Ecobichon avec l'Ultrapole 53328
    Bactéries Enterococcus hirae en microscopie électronique à balayage

     

  • Bactéries Enterococcus hirae en microscopie électronique à balayage
    Bactéries Enterococcus hirae en microscopie électronique à balayage.
    Des chercheurs de l’Institut Pasteur, en collaboration avec l’Institut Gustave-Roussy, ont identifié deux espèces bactériennes de notre organisme, Enterococcus hirae et Barnesiella intestinihominis, qui potentialisent l’effet d’un traitement courant de chimiothérapie : le cyclophosphamide.
    Enterococcus hirae renforce la réponse immunitaire naturelle de l’organisme contre la tumeur. Cet effet bénéfique de l’entérocoque est transitoire mais Barnesiella maintient cette réponse sur le long terme.

    © Institut Pasteur/Chantal Ecobichon avec l'Ultrapole 51105
    Bactéries Enterococcus hirae en microscopie électronique à balayage

     

  • Bactérie Escherichia coli
    Bactérie Escherichia coli. Certaines souches peuvent être pathogènes.
    Institut Pasteur/Antoinette Ryter 50059
    Bactérie Escherichia coli

     

  • Photo en microscopie électronique à transmission en coloration négative de Rouxiella chamberiensis.
    Photo en microscopie électronique à transmission en coloration négative de Rouxiella chamberiensis. Nouvelle bactérie identifiée par l'Institut Pasteur et officiellement reconnue en mars 2015.
    Après le décès de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry en décembre 2013, les chercheurs de l'Institut Pasteur avaient rapidement établi l'implication d'une bactérie jusqu'alors inconnue, responsable de la contamination de poches de nutrition parentérales. Celle-ci a été baptisée Rouxiella chamberiensis, en hommage à Emile Roux, proche collaborateur de Louis Pasteur.

    © Institut Pasteur/URE Environnement et risques infectieux 44610
    Photo en microscopie électronique à transmission en coloration négative de Rouxiella chamberiensis.

     

  • Cellule épithéliale envahie par des bactéries du genre Shigella (microscopie électronique).
    Foyer d'entrée de Shigella par macropinocytose dans une cellule épithéliale. Microscopie électronique à balayage.
    Institut Pasteur/Philippe Sansonetti 39664
    Cellule épithéliale envahie par des bactéries du genre Shigella (microscopie électronique).

     

  • Bactéries Salmonella enterica en microscopie à balayage
    Bactérie Salmonella enterica enterica en microscopie à balayage.
    Sérotype Hadar. Souche CIP 105813 conservée au CRBIP (Centre de Ressources Biologiques de l'Institut Pasteur).

    Technique/microscopie : Microscopie électronique à balayage MEB (Jeol 6700F).

    © Institut Pasteur/Dominique Clermont, Collection de l'Institut Pasteur - Christine Schmitt, Plate-Forme Microscopie Ultrastructurale. 38392
    Bactéries Salmonella enterica en microscopie à balayage

     

  • Bactéries Salmonella enterica en microscopie à balayage.
    Bactéries Salmonella enterica enterica en microscopie à balayage.
    Sérotype Hadar. Souche CIP 105813 conservée au CRBIP (Centre de Ressources Biologiques de l'Institut Pasteur).

    Institut Pasteur/Christine Schmitt, PFMU Imagopole et Dominique Clermont, Collection de l'Institut Pasteur. 37486
    Bactéries Salmonella enterica en microscopie à balayage.

     

  • Bactéries Salmonella enterica en microscopie à balayage.
    Bactérie Salmonella enterica enterica en microscopie à balayage.
    Sérotype Hadar. Souche CIP 105813 conservée au CRBIP (Centre de Ressources Biologiques de l'Institut Pasteur).

    © Institut Pasteur/Christine Schmitt, Plate-forme de microscopie ultrastructurale ; Dominique Clermont, Collection de l'Institut Pasteur. 37485
    Bactéries Salmonella enterica en microscopie à balayage.

     

  • Bactéries Salmonella enterica en microscopie à balayage.
    Bactérie Salmonella enterica enterica en microscopie à balayage.
    Sérotype Hadar. Souche CIP 105813 conservée au CRBIP (Centre de Ressources Biologiques de l'Institut Pasteur).

    © Institut Pasteur/Christine Schmitt, Plate-forme de microscopie ultrastructurale ; Dominique Clermont, Collection de l'Institut Pasteur. 37484
    Bactéries Salmonella enterica en microscopie à balayage.

     

  • Bactérie Salmonella enterica enterica en microscopie à balayage.
    Bactérie Salmonella enterica enterica en microscopie à balayage.
    Sérotype Hadar. Souche CIP 105813 conservée au CRBIP (Centre de Ressources Biologiques de l'Institut Pasteur).

    © Institut Pasteur/Christine Schmitt, Plate-forme de microscopie ultrastructurale ; Dominique Clermont, Collection de l'Institut Pasteur. 37480
    Bactérie Salmonella enterica enterica en microscopie à balayage.

     

  • Piquage d'une colonie de Shigella
    Piquage d'une colonie de Shigella sur une boite de culture de milieu gélosé nécessaire à la croissance de cette Entérobactérie. Le milieu contient un colorant, le "rouge congo", permettant de visualiser les colonies invasives et pathogènes rouges et les colonies non invasives et non pathogènes roses).

    © Institut Pasteur - photo François Gardy 35219
    Piquage d'une colonie de Shigella

     

  • Bactéries Escherichia coli O104:H4 en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain
    Bactéries Escherichia coli O104:H4 (souche 55989) en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain (lignée T84). Cette souche de Escherichia coli a été isolée en République de Centre-Afrique et son génome a été séquencé par des chercheurs de l'Institut Pasteur en collaboration avec le Génoscope.
    Institut Pasteur/Chantal Le Bouguénec, unité Biologie des Bactéries pathogènes à Gram-positif et Laurent Debarbieux, unité Biologie Moléculaire du Gène chez les Extrêmophiles - Perrine Bomme, Plate-Forme Microscopie Ultrastructurale 35090
    Bactéries Escherichia coli O104:H4 en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain

     

  • Shigella dysenteriae en microscopie électronique.
    Shigella, agent de la dysenterie bacillaire du groupe A (la plus sévére). Bétonnets immobiles, courts, à Gram négatif, animés de mouvements pendulaires, aérobies. L'eau est la source de contamination traditionnelle, ainsi que les aliments. Pathogène uniquement pour l'homme et les autres primates. Image colorisée
    © Institut Pasteur/Philippe Sansonetti 34835
    Shigella dysenteriae en microscopie électronique.

     

  • Bactéries Escherichia coli O104:H4 en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain
    Bactéries Escherichia coli O104:H4 (souche 55989) (en bleu) en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain (lignée T84). Cette souche de Escherichia coli a été isolée en République de Centre-Afrique et son génome a été séquencé par des chercheurs de l'Institut Pasteur en collaboration avec le Génoscope.
    © Institut Pasteur/Chantal Le Bouguénec, unité Biologie des Bactéries pathogènes à Gram-positif et Laurent Debarbieux, unité Biologie Moléculaire du Gène chez les Extrêmophiles - Perrine Bomme, Plate-Forme Microscopie ultrastructurale. Colorisation Jean-Marc Panaud. 34755
    Bactéries Escherichia coli O104:H4 en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain

     

  • Bactéries Escherichia coli O104:H4 en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain
    Bactéries Escherichia coli O104:H4 (souche 55989) (en rose) en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain (lignée T84). Cette souche de Escherichia coli a été isolée en République de Centre-Afrique et son génome a été séquencé par des chercheurs de l'Institut Pasteur en collaboration avec le Génoscope.
    Institut Pasteur/Chantal Le Bouguénec, unité Biologie des Bactéries pathogènes à Gram-positif et Laurent Debarbieux, unité Biologie Moléculaire du Gène chez les Extrêmophiles - Perrine Bomme, Plate-Forme Microscopie ultrastructurale. Colorisation Jean-Marc Panaud. 34754
    Bactéries Escherichia coli O104:H4 en interaction avec des cellules de l'épithélium intestinal humain

     

  • Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage
    Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage.
    Institut Pasteur/Christine Schmitt, Plate-Forme Microscopie Ultrastructurale. Colorisation Jean-Marc Panaud. 34748
    Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage

     

  • Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage
    Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage
    © Institut Pasteur/Christine Schmitt, Plate-Forme Microscopie Ultrastructurale. Colorisation Jean-Marc Panaud 34747
    Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage

     

  • Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage
    Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage
    Institut Pasteur/Christine Schmitt, Plate-Forme Microscopie Ultrastructurale. Colorisation Jean-Marc Panaud. 34746
    Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage

     

  • Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage
    Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage
    Institut Pasteur/Christine Schmitt, Plate-Forme de Microscopie ultrastructurale (PFMU) Imagopole. 34745
    Bactéries Escherichia coli en microscopie electronique à balayage