Listeria and listeriosis

55 result(s) in 0.04 s

  • Imagerie en fluorescence de villosités intestinales après infection par Listeria monocytogenes.
    Imagerie en fluorescence de villosités intestinales après infection par Listeria monocytogenes. L'infection induit la prolifération (marquage vert) des cellules épithéliales (marquage rouge) et la diminution du nombre de cellules caliciformes (qui sécrètent le mucus, en blanc). Les noyaux cellulaires sont marqués en bleu.
    Institut Pasteur/Biologie des Infections/Olivier Disson 61334
    Imagerie en fluorescence de villosités intestinales après infection par Listeria monocytogenes.

     

  • Listeria monocytogenes
    Morphologie de Listeria monocytogenes en microscopie électronique à balayage.
    Institut Pasteur/Pierre Gounon 57793
    Listeria monocytogenes

     

  • Macrophage hépatique (en vert) phagocytant les bactéries pathogènes Listeria monocytogenes (en rouge)
    Macrophage hépatique (en vert) phagocytant les bactéries pathogènes Listeria. Des chercheurs ont mis en évidence que les macrophages résidents du foie étaient rapidement tués par la bactérie pathogène Listeria monocytogenes. Cette mort précoce déclenche le recrutement dans le foie de macrophages issus du sang. Ceux-ci vont dans un premier temps contrôler l’infection bactérienne, puis, et de façon inattendue, remplacer les macrophages résidents du foie tués par l’infection.
    Institut Pasteur 50884
    Macrophage hépatique (en vert) phagocytant les bactéries pathogènes Listeria monocytogenes (en rouge)

     

  • Tissu infecté par Listeria monocytogenes (la bactérie apparaît en rouge)
    Tissu infecté par Listeria monocytogenes (la bactérie apparaît en rouge).
    Institut Pasteur/Yu-Huan Tsai et Marc Lecuit 49765
    Tissu infecté par Listeria monocytogenes (la bactérie apparaît en rouge)

     

  • Immunofluorescence et analyse par segmentation de cellules HeLa infectées par la bactérie Listeria monocytogenes.
    Immunofluorescence et analyse par segmentation de cellules HeLa infectées par la bactérie Listeria monocytogenes.
    Les cellules ont été marquées avec DAPI pour marquer l'ADN (bleu), avec de la phalloïdine pour marquer l'actine (rouge) et avec des anticorps anti-C internaline pour identifier les cellules infectées (en jaune). Noyaux et cytoplasmes ont été segmentés en utilisant le logiciel d'analyse Cellprofiler.

    Institut Pasteur/Andreas Kühbacher, Edith Gouin, Jason Mercer, Mario Emmenlauer, Christophe Dehio, Pascale Cossart et Javier Pizarro-Cerda. 49031
    Immunofluorescence et analyse par segmentation de cellules HeLa infectées par la bactérie Listeria monocytogenes.

     

  • Listeria monocytogenes (en vert) dans une cellule caliciforme, productrice de mucus (en rouge).
    Listeria monocytogenes (en vert) dans une cellule caliciforme, productrice de mucus (en rouge). Listeria monocytogenes traverse la barrière intestinale en reconnaissant son récepteur la E-cadhérine, qui est accessible au pole apical des cellules caliciformes. Elle est transportée par transcytose au pole basolatéral de ces cellules.
    © Institut Pasteur/Cindy Fèvre et Marc Lecuit, unité de Biologie des Infections Inserm U1117 39699
    Listeria monocytogenes (en vert) dans une cellule caliciforme, productrice de mucus (en rouge).

     

  • Bactéries Listeria entrant dans une cellule humaine
    Observation en microscopie électronique à balayage de bactéries Listeria entrant dans une cellule humaine avant de s'y multiplier. Photo colorisée.
    Institut Pasteur/Pascale Cossart, unité Interactions Bactéries-Cellules et Hélène Ohayon, Microscopie Electronique. 39679
    Bactéries Listeria entrant dans une cellule humaine

     

  • Bactérie Listeria se propulsant dans la cellule infectée
    Observation en microscopie électronique à transmission d'une bactérie Listeria se propulsant dans la cellule infectée grâce à la formation de filaments d'actine.
    © Institut Pasteur/Pascale Cossart et Edith Gouin, Laboratoire de Génétique Moléculaire des Listeria - Hélène Ohayon, Microscopie Electronique. 39678
    Bactérie Listeria se propulsant dans la cellule infectée

     

  • Observation en microscopie à fluorescence d'une cellules infectée par Listeria.
    Observation en microscopie à fluorescence d'une cellules infectée par Listeria. Les bactéries (en rouge) se multiplient dans la cellules infectée et se déplacent en utilisant un constituant de cette cellule nommé actine (en vert). Le noyau de la cellule infectée est ici coloré en bleu.
    © Institut Pasteur/Edith Gouin et Pascale Cossart 33493
    Observation en microscopie à fluorescence d'une cellules infectée par Listeria.

     

  • Cellules PtK2 infectées par des bactéries mutantes de <i>Listeria monocytogenes</i>.
    Cellules PtK2 infectées par des bactéries mutantes de Listeria monocytogenes. Listeria monocytogenes possède une motilité dépendante de la polymérisation de l'actine. Chez ce mutant le gène codant pour la protéine ActA qui est nécessaire à la polymérisation de l'actine est absent. Ces mutants s'accumulent dans le cytosol de la cellule, forment des micro-colonies et sont moins virulents.
    © Institut Pasteur/Edith Gouin et Pascale Cossart 33486
    Cellules PtK2 infectées par des bactéries mutantes de Listeria monocytogenes.

     

  • Comètes d'actine formées par Listeria monocytogenes au cours de l'infection de cellules PtK2.
    Comètes d'actine formées par Listeria monocytogenes au cours de l'infection de cellules PtK2.
    © Institut Pasteur/Edith Gouin et Pascale Cossart 33485
    Comètes d'actine formées par Listeria monocytogenes au cours de l'infection de cellules PtK2.

     

  • Comètes d'actine formées par Listeria monocytogenes au cours de l'infection de cellules PtK2.
    Comètes d'actine formées par Listeria monocytogenes au cours de l'infection de cellules PtK2.
    © Institut Pasteur/Edith Gouin et Pascale Cossart 33484
    Comètes d'actine formées par Listeria monocytogenes au cours de l'infection de cellules PtK2.

     

  • Bactérie Listéria en mouvement circulaire
    Une bactérie Listeria (en rouge, un micromètre de longueur) se propulse dans une cellule à l'aide d'une comète (en vert) constituée d'actine et d'autres protéines empruntées à la cellule infectée.
    Illustration de la motilité intracellulaire dépendant de l'actine.

    © Institut Pasteur 32531
    Bactérie Listéria en mouvement circulaire

     

  • Rôle de la clathrine dans l'endocytose de la bactérie Listeria
    Recrutement de la clathrine autour de Listeria pendant l'invasion
    Rôle de la clathrine dans l'endocytose de la bactérie Listeria.

    Institut Pasteur / Matteo Bonazzi, Unité Intéractions Bactéries-Cellules 30808
    Rôle de la clathrine dans l'endocytose de la bactérie Listeria

     

  • Protéine bactérienne LntA (en vert-jaune) localisée dans le noyau de deux cellules humaines infectées par Listeria (en violet-bleu)
    Protéine bactérienne LntA (en vert-jaune) localisée dans le noyau de deux cellules humaines infectées par Listeria monocytogenes (en violet-bleu).

    Des chercheurs de l'unité des Interactions bactéries-cellules de l'Institut Pasteur, associée à l'Inserm et à l'INRA, et dirigée par Pascale Cossart ont démontré que cette protéine était capable de pénétrer dans le noyau des cellules et que son action permettait de prendre le contrôle de gènes du système immunitaire de l'hôte.

    © Institut Pasteur 28262
    Protéine bactérienne LntA (en vert-jaune) localisée dans le noyau de deux cellules humaines infectées par Listeria (en violet-bleu)

     

  • Listeria en division dans une vacuole
    Coupe en microscopie électronique à transmission de bactéries Listeria en division dans une vacuole de cellule infectée.
    Barre d'échelle : 2 microns

    © Institut Pasteur/Nadège Cayet, Plate-Forme Microscopie Ultrastructurale 27836
    Listeria en division dans une vacuole

     

  • Listeria en division dans une vacuole
    Coupe en microscopie électronique à transmission de Listeria en division dans une vacuole de cellule infectée.
    M: Mitochondrie
    V: Vacuole
    RE: Réticulum endoplasmique
    Barre d'échelle : 2 microns

    © Institut Pasteur/Nadège Cayet - Plate-forme de microscopie ultrastructurale PFMU, Imagopole 27835
    Listeria en division dans une vacuole

     

  • Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes
    Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes.
    En bleu : marquage du noyau de la cellule.
    En vert : marquage de l'actine, une protéine qui forme le cytosquelette des cellules. Les Listeria utilisent l'actine cellulaire pour former des "comêtes" et se déplacer à l'intérieur des cellules qu'elles infectent.

    © Institut Pasteur/Edith Gouin 25725
    Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes

     

  • Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes
    Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes.
    En bleu : marquage du noyau de la cellule.
    En rouge et vert : marquage de l'actine, une protéine qui forme le cytosquelette des cellules. Les Listeria utilisent l'actine cellulaire pour former des "comêtes" et se déplacer à l'intérieur des cellules qu'elles infectent.

    © Institut Pasteur/Edith Gouin 25722
    Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes

     

  • Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes
    Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes.
    En bleu : marquage du noyau de la cellule.
    En rouge et vert : marquage de l'actine, une protéine qui forme le cytosquelette des cellules. Les Listeria utilisent l'actine cellulaire pour former des "comêtes" et se déplacer à l'intérieur des cellules qu'elles infectent.

    © Institut Pasteur/Edith Gouin 25720
    Observation en immunofluorescence d'une cellule infectée par Listeria monocytogenes