Tuberculous and nontuberculous Mycobacteria

150 result(s) in 0.04 s

  • Images de Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (jaune) et contraste de phase (bleu) fusionnées.
    Images de Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (jaune) et contraste de phase (bleu) fusionnées. La fluorescence jaune est un marqueur de la réplication de l'ADN, qui apparaît localisé dans le centre cellulaire au cours de la phase de croissance tardive, ce qui implique l'arrêt de la réplication de l’ADN. En outre, du matériau cellulaire est également visible sous forme de points de fluorescence dispersés à côté des cellules intactes, issus de la lyse cellulaire qui se produit plus fréquemment dans des cellules anciennes et affamé.
    © Institut Pasteur/Giulia Manina 52800
    Images de Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (jaune) et contraste de phase (bleu) fusionnées.

     

  • Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (vert et rouge) et contraste de phase (bleu) fusionnées.
    Images de Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (vert et rouge) et contraste de phase (bleu) fusionnées. Lorsque les bactéries sont exposées à la classe d'antibiotiques appelés fluoroquinolones, qui altèrent la réplication de l'ADN, les bactéries deviennent allongées et présentent une expression variable des marqueurs fluorescents pour les dommages causés à l’ADN, ce qui suggère une réponse hétérogène au niveau des cellules uniques.
    © Institut Pasteur/Giulia Manina 52798
    Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (vert et rouge) et contraste de phase (bleu) fusionnées.

     

  • Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (vert et rouge) et contraste de phase (bleu) fusionnées.
    Images de Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (vert et rouge) et contraste de phase (bleu) fusionnées. Lorsque les bactéries sont exposées à la classe d'antibiotiques appelés fluoroquinolones, qui altèrent la réplication de l'ADN, les bactéries deviennent allongées et présentent une expression variable des marqueurs fluorescents pour les dommages causés à l’ADN, ce qui suggère une réponse hétérogène au niveau des cellules uniques.
    © Institut Pasteur/Giulia Manina 52795
    Mycobacterium smegmatis, modèle non pathogène pour la tuberculose, vues en fluorescence (vert et rouge) et contraste de phase (bleu) fusionnées.

     

  • Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose
    Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose. Microscopie electronique à balayage.
    Institut Pasteur/Stéphanie Guadagnini et Mary Jackson 50058
    Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose

     

  • Colonies de Mycobacterium canettii et Mycobacterium tuberculosis
    Sur milieu de culture solide, les colonies de Mycobacterium canettii sont muqueuses et collantes alors que celles de Mycobacterium tuberculosis sont sèches, rugueuses et fripées.
    C’est la disparition d’un glycolipide de l’enveloppe bactérienne, au cours de l’évolution, qui aurait considérablement augmenté la virulence des bacilles de la tuberculose chez l’Homme.

    © Institut Pasteur/Roland Brosch 49767
    Colonies de Mycobacterium canettii et Mycobacterium tuberculosis

     

  • Tissu pulmonaire de souris infecté par Mycobacterium tuberculosis (en rose).
    Photographie d'un tissu pulmonaire de souris infecté par Mycobacterium tuberculosis (en rose).
    © Institut Pasteur/Coll. Unité Régulation immunitaire et Vaccinologie avec l'Unité d'Histopathologie Humaine et Modèles Animaux 32737
    Tissu pulmonaire de souris infecté par Mycobacterium tuberculosis (en rose).

     

  • Mycobacterium avium en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.
    Mycobacterium avium en microscopie electronique à balayage.
    Fausses couleurs.

    © Institut Pasteur/Laurent Marsollier 31856
    Mycobacterium avium en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.

     

  • Mycobacterium chelonae en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.
    Mycobacterium chelonae en microscopie electronique à balayage.
    Fausses couleurs.

    © Institut Pasteur/Laurent Marsollier 31855
    Mycobacterium chelonae en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.

     

  • Mycobacterium marinum en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.
    Mycobacterium marinum en microscopie electronique à balayage.
    Fausses couleurs.

    © Institut Pasteur/Laurent Marsollier 31854
    Mycobacterium marinum en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.

     

  • Mycobacterium kansaii en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.
    Mycobacterium kansaii en microscopie electronique à balayage.
    Fausses couleurs.

    © Institut Pasteur/Laurent Marsollier 31853
    Mycobacterium kansaii en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.

     

  • Mycobacterium cheloniae en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.
    Mycobacterium cheloniae en microscopie electronique à balayage.
    Fausses couleurs.

    © Institut Pasteur/Laurent Marsollier 31852
    Mycobacterium cheloniae en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.

     

  • Mycobacterium cheloniae en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.
    Mycobacterium cheloniae en microscopie electronique à balayage.
    Fausses couleurs.

    © Institut Pasteur/Laurent Marsollier 31851
    Mycobacterium cheloniae en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.

     

  • Mycobacterium avium en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.
    Mycobacterium avium en microscopie electronique à balayage.
    Fausses couleurs.

    © Institut Pasteur/Laurent Marsollier 31850
    Mycobacterium avium en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.

     

  • Mycobacterium fortuitum en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.
    Mycobacterium fortuitum en microscopie electronique à balayage.
    Fausses couleurs.

    © Institut Pasteur/Laurent Marsollier 31849
    Mycobacterium fortuitum en microscopie electronique à balayage. Fausses couleurs.

     

  • Visualisation en microscopie confocale du bacille de la tuberculose (en vert) dans un adipocyte humain
    Visualisation en microscopie confocale du bacille de la tuberculose (en vert) dans un adipocyte humain. Le cytoplasme est coloré en rouge. Le bacille est logé dans une vésicule lipidique de la cellule adipeuse.

    Institut Pasteur/Olivier Neyrolles 31718
    Visualisation en microscopie confocale du bacille de la tuberculose (en vert) dans un adipocyte humain

     

  • Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose. Microscopie electronique à balayage colorisée.
    Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose. Microscopie electronique à balayage colorisée.
    Institut Pasteur/Stéphanie Guadagnini, Plate-forme de microscopie ultrastructurale - Mary Jackson, unité de Génétique mycobactérienne - Colorisation Jean-Marc Panaud 28746
    Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose. Microscopie electronique à balayage colorisée.

     

  • Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose. Microscopie electronique à balayage colorisée.
    Bactéries Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose. Microscopie electronique à balayage colorisée.
    Institut Pasteur/Stéphanie Guadagnini, Plate-forme de microscopie ultrastructurale - Mary Jackson, unité de Génétique mycobactérienne - Colorisation Jean-Marc Panaud 28745
    Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose. Microscopie electronique à balayage colorisée.

     

  • Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose
    Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose. Microscopie electronique à balayage.
    Institut Pasteur/Stéphanie Guadagnini et Mary Jackson 28338
    Mycobacterium tuberculosis, agent de la tuberculose

     

  • Collecte de punaises aquatiques au Cameroun
    Collecte de punaises aquatiques au Cameroun. Ces punaises sont hôtes de la bactérie Mycobacterium ulcerans, agent étiologique de l'Ulcère de Buruli. Cette étude menée par le Centre Pasteur du Cameroun et l'université d'Angers vise à comprendre le mode transmission et l'écologie de Mycobacterium ulcerans.
    © Centre Pasteur du Cameroun - Sara Eyangoh 25512
    Collecte de punaises aquatiques au Cameroun

     

  • Cours de microbiologie de Mycobacterium ulcerans organisé au CPC
    Elèves suivant le cours international sur la Microbiologie de Mycobacterium ulcerans. Enseignement organisé au Centre Pasteur du Cameroun afin d'améliorer la prise en charge des malades.
    © Réseau International des Instituts Pasteur 25507
    Cours de microbiologie de Mycobacterium ulcerans organisé au CPC