Legionella and legionellosis

24 result(s) in 0.02 s

  • Modifications epigénétique de macrophages humains par Legionella pneumophila
    Modifications epigénétique de macrophages humains par Legionella pneumophila.
    Des cellules de la lignée monocytaire THP-1 differenciés en macrophages on été infectées par Legionella pneumophila (en rouge). Le cytosquelette d'actine est marqué en vert et les noyaux des cellules en bleu. La modification epigénétique mise en place par la bactérie est en magenta.
    Technique microscopie : Microscopie confocale (platforme PFID)

    © Institut Pasteur/Monica Rolando, Biologie des bactéries intracellulaires 46828
    Modifications epigénétique de macrophages humains par Legionella pneumophila

     

  • Réplication intracellulaire de Legionella pneumophila (en rouge) dans des cellules epithéliales de poumon
    Réplication intracellulaire de Legionella pneumophila (en rouge) dans des cellules epithéliales de poumon (lignée cellulaire A549). Le cytosquelette d'actine est marqué en vert et les noyaux en magenta.

    Technique microscopie : Microscopie confocale (plateforme PFID)

    © Institut Pasteur/Monica Rolando, Biologie des bactéries intracellulaires 46827
    Réplication intracellulaire de Legionella pneumophila (en rouge) dans des cellules epithéliales de poumon

     

  • Legionella pneumophila strain Paris replicating within human macrophages.
    Replicating vacuole of Legionella pneumophila strain Paris (red) at 20h post-infection. The actin cytoskeleton (white) and the nucleus (blue) of host cells are also shown. Spinning disc confocal microscopy (40X).
    © Institut Pasteur/Pedro Escoll, unité Biologie des Bactéries intracellulaires 46802
    Legionella pneumophila strain Paris replicating within human macrophages.

     

  • Bactéries Legionella (en vert) infectant des cellules
    Bactéries Legionella (en vert) infectant des cellules.
    © Institut Pasteur/Biologie des bactéries intracellulaires 46801
    Bactéries Legionella (en vert) infectant des cellules

     

  • Modulation de l'expression des gènes de cellules hôtes infectées par la bactérie Legionella pneumophila.
    Modulation de l'expression des gènes de cellules hôtes infectées par la bactérie Legionella pneumophila. Microscopie confocale.
    L'équipe de Carmen Buchrieser (unité Biologie des bactéries intracellulaires) a mis au jour un mécanisme épigénétique qui permet à la bactérie Legionella pneumophila de modifier l'expression des gènes des cellules qu'elle infecte. Dans les cellules infectées par la bactérie Legionella pneumophila (en rouge), les histones modifiés apparaissent en vert. En bleu, les noyaux des cellules non infectées.

    © Institut Pasteur/Monica Rolando, Biologie des bactéries intracellulaires 46799
    Modulation de l'expression des gènes de cellules hôtes infectées par la bactérie Legionella pneumophila.

     

  • Legionella pneumophila strain Paris replicating within human macrophages.
    Replicating vacuole of Legionella pneumophila strain Paris (red) at 20h post-infection. The actin cytoskeleton (white) and the nucleus (blue) of host cells are also shown. Spinning disc confocal microscopy (40X).
    © Institut Pasteur/Pedro Escoll, unité Biologie des Bactéries intracellulaires 46798
    Legionella pneumophila strain Paris replicating within human macrophages.

     

  • Bactéries Legionella pneumophila, responsable de pneumopathie aigue grave. Microscopie électronique.
    Bactéries Legionella pneumophila, responsable de pneumopathie aigue grave. Microscopie électronique.
    © Institut Pasteur/Carmen Buchrieser et Marie-Christine Prévost 46797
    Bactéries Legionella pneumophila, responsable de pneumopathie aigue grave. Microscopie électronique.

     

  • Bactéries Legionella pneumophila, responsable de pneumopathie aigue grave. Microscopie électronique.
    Bactéries Legionella pneumophila, responsable de pneumopathie aigue grave. Microscopie électronique.
    © Institut Pasteur/Carmen Buchrieser et Marie-Christine Prévost 46796
    Bactéries Legionella pneumophila, responsable de pneumopathie aigue grave. Microscopie électronique.

     

  • Modulation de l'expression des gènes de cellules hôtes infectées par la bactérie Legionella pneumophila
    Modulation de l'expression des gènes de cellules hôtes infectées par la bactérie Legionella pneumophila. L'équipe de Carmen Buchrieser (unité Biologie des bactéries intracellulaires) a mis au jour un mécanisme épigénétique qui permet à la bactérie Legionella pneumophila de modifier l'expression des gènes des cellules qu'elle infecte. Dans les cellules infectées par la bactérie Legionella pneumophila (en rouge), l'ADN modifié apparaît en vert. En bleu, les noyaux des cellules non infectées.
    © Institut Pasteur/Monica Rolando, Biologie des bactéries intracellulaires 42386
    Modulation de l'expression des gènes de cellules hôtes infectées par la bactérie Legionella pneumophila

     

  • Legionella pneumophila infectant des macrophages primaires humains
    Legionella pneumophila (vert), l'agent causal de la légionellose (maladie du légionnaire), infectant des macrophages primaires humains montrant leurs mitochondries (en rouge) et noyaux (bleu).
    Technique/microscopie : confocal spinning disk.

    © Institut Pasteur/Pedro Escoll, unité Biologie des Bactéries intracellulaires. Acquisition à la Plate-Forme d'Imagerie Dynamique. 38389
    Legionella pneumophila infectant des macrophages primaires humains

     

  • Legionelles (en vert) qui infectent des cellules
    Bactéries Legionella (en vert) infectant des cellules.

    © Institut Pasteur/Carmen Buchrieser 27316
    Legionelles (en vert) qui infectent des cellules

     

  • Infection de cellules endothéliales primaires (HUVECs) par Legionella pneumophila.
    Infection de cellules endothéliales primaires (HUVECs) par Legionella pneumophila. Le cytosquelette d'actine est marqué en vert, les bacteries en rouge et l'ADN en bleu.
    Technique microscopie : Microscopie confocale (plateforme PFID)

    © Institut Pasteur/Monica Rolando, Biologie des bactéries intracellulaires 46800
    Infection de cellules endothéliales primaires (HUVECs) par Legionella pneumophila.

     

  • Legionella pneumophila
    Legionella pneumophila et son flagelle, bactérie responsable de pneumopathie aigue grave.
    Bactérie de l'environnement, l'émergence récente de cette maladie s'explique par son affinité pour les systèmes modernes d'alimentation en eau comme les tours de refroidissement. Image colorisée.

    © Institut Pasteur/Marie-Christine Prévost, Plate-forme de microscopie électronique ; Carmen Buchrieser, Génomique des microorganismes pathogènes 14032
    Legionella pneumophila

     

  • Legionella pneumophila
    Legionella pneumophila et son flagelle, bactérie responsable de pneumopathie aigue grave.
    Bactérie de l'environnement, l'émergence récente de cette maladie s'explique par son affinité pour les systèmes modernes d'alimentation en eau comme les tours de refroidissement.

    © Institut Pasteur/Marie-Christine Prévost, Plate-forme de microscopie électronique ; Carmen Buchrieser, Génomique des microorganismes pathogènes 12897
    Legionella pneumophila

     

  • Legionella pneumophila
    Legionella pneumophila et son flagelle, bactérie responsable de pneumopathie aigue grave.
    Bactérie de l'environnement, l'émergence récente de cette maladie s'explique par son affinité pour les systèmes modernes d'alimentation en eau comme les tours de refroidissement. Image colorisée.

    © Institut Pasteur/Marie-Christine Prévost, Plate-forme de microscopie électronique ; Carmen Buchrieser, Génomique des microorganismes pathogènes 12896
    Legionella pneumophila

     

  • Legionella pneumophila
    Legionella pneumophila et son flagelle, bactérie responsable de pneumopathie aigue grave.
    Bactérie de l'environnement, l'émergence récente de cette maladie s'explique par son affinité pour les systèmes modernes d'alimentation en eau comme les tours de refroidissement. Image colorisée.

    © Institut Pasteur/Marie-Christine Prévost, Plate-forme de microscopie électronique ; Carmen Buchrieser, Génomique des microorganismes pathogènes 12895
    Legionella pneumophila

     

  • Legionella pneumophila
    Legionella pneumophila et son flagelle, bactérie responsable de pneumopathie aigue grave.
    Bactérie de l'environnement, l'émergence récente de cette maladie s'explique par son affinité pour les systèmes modernes d'alimentation en eau comme les tours de refroidissement.

    © Institut Pasteur/Marie-Christine Prévost, Plate-forme de microscopie électronique ; Carmen Buchrieser, Génomique des microorganismes pathogènes 12894
    Legionella pneumophila

     

  • Legionella pneumophila
    Legionella pneumophila et son flagelle, bactérie responsable de pneumopathie aigue grave.
    Bactérie de l'environnement , l'émergence récente de cette maladie s'explique par son affinité pour les systèmes modernes d'alimentation en eau comme les tours de refroidissement. Image colorisée.

    © Institut Pasteur/Marie-Christine Prévost, Plate-forme de microscopie électronique ; Carmen Buchrieser, Génomique des microorganismes pathogènes 12893
    Legionella pneumophila

     

  • Legionella pneumophila et son flagelle
    Legionella pneumophila et son flagelle, bactérie responsable de pneumopathie aigue grave.
    Bactérie de l'environnement , l'émergence récente de cette maladie s'explique par son affinité pour les systèmes modernes d'alimentation en eau comme les tours de refroidissement. Image colorisée.

    © Institut Pasteur/Marie-Christine Prévost, Plate-forme de microscopie électronique ; Carmen Buchrieser, Génomique des microorganismes pathogènes 12884
    Legionella pneumophila et son flagelle

     

  • Pneumonie aigue à Legionella
    Legionellose : Pneumonie aigue à Legionella pneumophila. Exsudat hémorragique et infiltration de cellules mononuclées. Immunoflurorescence x 200. Coll. Hopitaux de Paris.
    © Institut Pasteur 12616
    Pneumonie aigue à Legionella