HIV and AIDS

183 result(s) in 0.19 s

  • Fragments de trois anticorps neutralisants à large spectre (bNAbs) découverts à l’Institut Pasteur
    Fragments de trois anticorps neutralisants à large spectre (bNAbs) découverts à l’Institut Pasteur (bleu, violet et rouge), qui forment ici un complexe avec la protéine d’enveloppe Env du VIH (en gris).
    Institut Pasteur 65076
    Fragments de trois anticorps neutralisants à large spectre (bNAbs) découverts à l’Institut Pasteur

     

  • Fragments anticorps du bNAb EPCT112 formant un complexe avec la protéine d'enveloppe du VIH-1.
    Fragments anticorps du bNAb EPCT112 (bleu) découvert à l'Institut Pasteur par l'équipe d'Hugo Mouquet (Unité d'Immunologie humorale), formant un complexe avec la protéine d'enveloppe du VIH-1 (Env) (en jaune et orange).
    Institut Pasteur 65057
    Fragments anticorps du bNAb EPCT112 formant un complexe avec la protéine d'enveloppe du VIH-1.

     

  • Virus VIH-1. Photo de 1985.
    Virus VIH-1. Photo de 1985.
    Institut Pasteur/Charles Dauguet 64589
    Virus VIH-1. Photo de 1985.

     

  • Représentation schématique des lymphocytes T CD4
    Représentation schématique des lymphocytes T CD4 (en violet). A gauche : le lymphocyte T CD4 dont l’activité métabolique est importante, est infecté par le VIH (en vert). A droite, le lymphocyte T CD4 n’a pas d’activité métabolique et résiste à l’infection.
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64363
    Représentation schématique des lymphocytes T CD4

     

  • Virus VHI-1 et virus VIH-2.
    Les deux virus de l'immunodéficience humaine (VIH) isolés à l'Institut Pasteur en 1983 et 1985.
    En haut virus VHI-1, en bas virus VIH-2.

    Institut Pasteur/Charles Dauguet 64320
    Virus VHI-1 et virus VIH-2.

     

  • Virus VIH-1 au bord d'un lymphocyte T4.
    Virus VIH-1 au bord d'un lymphocyte T4.
    Photographie prise en 1984.
    Annotations : "French LAV 3 day PI lymphocyte. Virus 95 nm - Cores 29 nm"

    Institut Pasteur/Charles Dauguet 64319
    Virus VIH-1 au bord d'un lymphocyte T4.

     

  • Ganglion lymphatique de singe vert infecté par le SIV
    Image de microscopie confocale d’une coupe de ganglion lymphatique de singe vert infecté par le SIV, montrant la localisation des cellules NK (mauve), des cellules T (rouge), et des cellules B (vert).
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64292
    Ganglion lymphatique de singe vert infecté par le SIV

     

  • Reconstruction en 3D de cellules CD4 infectées par le SIV
    Reconstruction en 3 dimensions de cellules CD4 infectées par le SIV, le virus apparait en rouge, le noyau des cellules en gris et le récepteur CD4 en vert.
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64291
    Reconstruction en 3D de cellules CD4 infectées par le SIV

     

  • Reconstruction en 3D de cellules CD4 infectées par le SIV
    Reconstruction en 3 dimensions de cellules CD4 infectées par le SIV, le virus apparait en rouge, le noyau des cellules en blanc et le récepteur CD4 en vert.
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64290
    Reconstruction en 3D de cellules CD4 infectées par le SIV

     

  • Intestin de macaque infecté par le SIV
    Image de microscopie confocale d’une coupe d’intestin de macaque infecté par le SIV, montrant l’expression de la protéine inflammatoire HSP60 (points verts) et des cellules « NK » (rouge) circulant entre des villosités intestinales. Les noyaux des cellules sont marqués en bleu.
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64289
    Intestin de macaque infecté par le SIV

     

  • Coupe d’intestin de singe vert infecté par le SIV
    Image de microscopie confocale d’une coupe d’intestin de singe vert infecté par le SIV, montrant l’expression de la protéine inflammatoire HSP60 (points verts) et la circulation de cellules « NK » (rouge) entre des villosités intestinales. Les noyaux des cellules sont marqués en bleu.
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64288
    Coupe d’intestin de singe vert infecté par le SIV

     

  • Coupe d’intestin de macaque infecté par le SIV
    Image de microscopie confocale d’une coupe d’intestin de macaque infecté par le SIV, montrant des cellules « NK » (rouge) circulant entre des villosités intestinales (vert). Les noyaux des cellules sont marqués en bleu.
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64287
    Coupe d’intestin de macaque infecté par le SIV

     

  • Coupe d’intestin de macaque infecté par le SIV
    Image de microscopie confocale d’une coupe d’intestin de macaque infecté par le SIV, montrant l’expression de la protéine HLA-E (rouge) et de la protéine HSP60 (vert). Les noyaux des cellules sont marqués en bleu.
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64286
    Coupe d’intestin de macaque infecté par le SIV

     

  • Coupe d’intestin de singe vert infecté par le SIV montrant des cellules « NK »
    Image de microscopie confocale d’une coupe d’intestin de singe vert infecté par le SIV, montrant des cellules « NK » (mauve) circulant entre des villosités intestinales (vert). Les noyaux des cellules sont marqués en rouge.
    Institut Pasteur/Nicolas Huot 64285
    Coupe d’intestin de singe vert infecté par le SIV montrant des cellules « NK »

     

  • Accumulation de particules de VIH à la surface d’une cellule infectée
    Accumulation de particules de VIH (en jaune) à la surface d’une cellule infectée (en violet) entrainée par l’action d’anticorps à large spectre (bNAbs).
    Image obtenue par microscopie électronique à balayage puis colorisée.

    Institut Pasteur/Stéphane Fremont, Jérémy Dufloo, Arnaud Echard, Timothée Bruel, Olivier Schwartz, Jean-Marc Panaud 64273
    Accumulation de particules de VIH à la surface d’une cellule infectée

     

  • Effets cytopathiques induits par le VIH - 1983
    Observation précoce de la cytopathogénicité du VIH. Cette figure montre l'une des premières images prises des effets cytopathiques induits par le VIH sur les cellules T. A gauche, cultures de cellules T non infectées. A droite, cultures de cellules T provenant d'un individu infecté par le VIH-1 LAI, un virus isolé en 1983 à l'Institut Pasteur. Une formation caractéristique de syncytium a été observée au microscope avant la mort cellulaire.
    Institut Pasteur 63588
    Effets cytopathiques induits par le VIH - 1983

     

  • Cellules THP-1 infectées par le VIH et formation de MLO
    Cellules THP-1 infectées par le VIH. Dans le noyau, l'ARN viral (bleu) des virus entrants s'agglomère avec le CPSF6 (rouge) formant l'organelle sans membrane (MLO).
    Institut Pasteur/Viviana Scoca et Francesca Di Nunzio 63393
    Cellules THP-1 infectées par le VIH et formation de MLO

     

  • Le VIH entraîne des condensats CPSF6 (en vert) dans les macrophages.
    Le VIH entraîne des condensats de protéines CPSF6 (en vert) dans les macrophages. Les condensats de CPSF6 contiennent des génomes ARN viraux. Ces structures virales/hôtes sont appelées VIH-1 sans membrane (VIH-1 MLO).
    Institut Pasteur/Viviana Scoca et Francesca Di Nunzio 63391
    Le VIH entraîne des condensats CPSF6 (en vert) dans les macrophages.

     

  • Cellules THP-1 infectées par le VIH, exprimant OR-GFP (vert) pour le marquage de l'ADN viral
    Cellules THP-1 infectées par le VIH, exprimant OR-GFP (vert) pour le marquage de l'ADN viral. La protéine CPSF6 est colorée en rouge pour la détection de l'organite sans membrane (MLO).
    Le VIH entraîne la formation de condensats de protéines dans le noyau des macrophages baptisés « organites sans membrane du VIH ».
    Des organites sans membrane, similaires mais avec une composition différente, ont également été repérés dans le cytoplasme des cellules infectées par le SARS-CoV-2. Ils pourraient aider à préserver le génome viral de la dégradation cellulaire mais aussi à concentrer un certain nombre d’enzymes à un endroit donné pour favoriser leurs interactions.

    Institut Pasteur/Viviana Scoca et Francesca Di Nunzio 63390
    Cellules THP-1 infectées par le VIH, exprimant OR-GFP (vert) pour le marquage de l'ADN viral

     

  • Imagerie en temps réel de la transmission du VIH-1 de cellule à cellule.
    Imagerie en temps réel de la transmission du VIH-1 de cellule à cellule.
    Les cellules infectées par le VIH sont en vert, les cellules cibles sont en rouge.

    Institut Pasteur/Virus et Immunité 63386
    Imagerie en temps réel de la transmission du VIH-1 de cellule à cellule.