• Structure 3D de la protéine d'enveloppe du virus Zika
    Structure 3D de la protéine d'enveloppe du virus Zika (en rouge, jaune et bleu) en complexe avec un anticorps neutralisant (en vert et en blanc).
    Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec l’Imperial College (Londres) et avec l’Université de Vienne (Autriche), ont identifié des anticorps aussi efficaces pour neutraliser le virus de la dengue que le virus Zika. La description du site de fixation de ces anticorps sur l’enveloppe virale, identique chez les deux virus, laisse envisager la mise au point d’un vaccin universel capable de protéger simultanément contre la dengue et la maladie à virus Zika.

    © Institut Pasteur 49764
    Structure 3D de la protéine d'enveloppe du virus Zika

     

  • Structure 3D du complexe des anticorps spécifiques aux quatre sérotypes fixés à la protéine de l'enveloppe du virus de la dengue
    Structure 3D du complexe des anticorps spécifiques aux quatre sérotypes fixés à la protéine de l'enveloppe du virus de la dengue.
    Le développement d'un vaccin contre la dengue requiert de protéger simultanément et efficacement contre les quatre sérotypes du virus.

    © Institut Pasteur/Felix Rey et Marie-Christine Vaney, unité de Virologie structurale 44539
    Structure 3D du complexe des anticorps spécifiques aux quatre sérotypes fixés à la protéine de l'enveloppe du virus de la dengue

     

  • Recherche vaccinale : utiliser le vaccin rougeole pour lutter contre d'autres maladies.
    Recherche vaccinale : utiliser le vaccin rougeole pour lutter contre d'autres maladies. Pour se multiplier, le virus de la rougeole établit une constellation d'interactions avec les protéines de nos cellules. En détournant ces connexions, on reprogramme l'agressivité du virus vers d'autres maladies.
    Institut Pasteur/Pierre-Olivier Vidalain et Frédéric Tangy 42982
    Recherche vaccinale : utiliser le vaccin rougeole pour lutter contre d'autres maladies.

     

  • Lymphocytes T CD4 humains infectés par un virus vaccinal chimérique rougeole-SIV
    Lymphocytes T CD4 humains infectés par un virus vaccinal chimérique rougeole-SIV (identifiable par un marqueur rouge cherry).
    © Institut Pasteur/Unité de Génomique Virale et Vaccination CNRS URA 1930 39826
    Lymphocytes T CD4 humains infectés par un virus vaccinal chimérique rougeole-SIV

     

  • Lymphocytes T CD4 humains infectés par un virus vaccinal chimérique rougeole-SIV
    Lymphocytes T CD4 humains infectés par un virus vaccinal chimérique rougeole-SIV (identifiable par un marqueur rouge cherry).

    © Institut Pasteur/Unité de Génomique Virale et Vaccination CNRS URA 1930 39825
    Lymphocytes T CD4 humains infectés par un virus vaccinal chimérique rougeole-SIV

     

  • Vaccination d'un chien contre la rage au Cambodge
    Vaccination d'un chien contre la rage au Cambodge durant le "World Rabies Day" le 28 septembre 2013.
    Institut Pasteur Cambodge/Arnaud Tarantola 38106
    Vaccination d'un chien contre la rage au Cambodge

     

  • Séance de vaccination contre le virus de l'hépatique B organisée par l'Institut Pasteur de Bangui
    Séance de vaccination contre le virus de l'hépatique B organisée par l'Institut Pasteur de Bangui au profit des enfants de l'orphelinat Action pour la Compassion en Centrafrique.
    PK13, route de Damara le Mercredi 22 février 2012.

    © Institut Pasteur de Bangui 33653
    Séance de vaccination contre le virus de l'hépatique B organisée par l'Institut Pasteur de Bangui

     

  • Séance de vaccination contre le virus de l'hépatique B organisée par l'Institut Pasteur de Bangui en février 2012
    Séance de vaccination contre le virus de l'hépatique B organisée par l'Institut Pasteur de Bangui au profit des enfants de l'orphelinat Action pour la Compassion en Centrafrique.
    PK13, route de Damara le Mercredi 22 février 2012.

    © Institut Pasteur de Bangui 33652
    Séance de vaccination contre le virus de l'hépatique B organisée par l'Institut Pasteur de Bangui en février 2012

     

  • Reportage dans l'unité Infections Bactériennes Invasives en 2011
    Reportage dans l'unité Infections Bactériennes Invasives en 2011.
    Manipulation pour évaluer l'expression des gènes de la bactérie Neisseria meningitidis dans le cadre de la recherche d'un candidat vaccin à méninogocoques.

    © Institut Pasteur - photo Béatrice de Cougny 30798
    Reportage dans l'unité Infections Bactériennes Invasives en 2011

     

  • Manipulation pour évaluer l'expression des gènes de la bactérie Neisseria meningitidis
    Manipulation pour évaluer l'expression des gènes de la bactérie Neisseria meningitidis dans le cadre de la recherche d'un candidat vaccin à méninogocoques.
    Reportage dans l'unité Infections Bactériennes Invasives en 2011.

    © Institut Pasteur 30770
    Manipulation pour évaluer l'expression des gènes de la bactérie Neisseria meningitidis

     

  • Construction d'un virus chimérique pour le développement d'un vaccin préventif contre le SIDA
    Récupération de fragments d'ADN sur un gel d'agarose dans le laboratoire "Génomique viral et vaccination" (CNRS URA-3015) dans le cadre de recherche pour la construction d'un virus chimérique pour le développement d'un vaccin préventif contre le SIDA.
    © Institut Pasteur - photo François Gardy 16762
    Construction d'un virus chimérique pour le développement d'un vaccin préventif contre le SIDA

     

  • Récupération de fragments d'ADN sur un gel d'agarose en 2009
    Récupération de fragments d'ADN sur un gel d'agarose dans le laboratoire "Génomique viral et vaccination" (CNRS URA-3015) dans le cadre de recherche pour la construction d'un virus chimérique pour le développement d'un vaccin préventif contre le SIDA.
    © Institut Pasteur - photo François Gardy 16761
    Récupération de fragments d'ADN sur un gel d'agarose en 2009

     

  • Pr Philippe Sansonetti dans son laboratoire en 2008
    Le Pr Philippe Sansonetti étudie des lames d'histologie portant des sections d'intestin de lapin infecté par Shigella et par des mutants atténués de cette bactérie. Cela pemet d'évaluer sous le microscope l'intensité des lésions infectieuses (variable en fonction du degré d'atténuation), en particulier la destruction inflammatoire de l'épithélium intestinal.
    Ces études fondamentales sont appliquées au développement de candidats vaccins contre la dysenterie bacillaire.

    Institut Pasteur - photo François Gardy 15345
    Pr Philippe Sansonetti dans son laboratoire en 2008