Leishmanioses

38 résultat(s) en 0.04 s

  • Nymphe de phlébotome
    Nymphe de phlébotome (ordre des Diptères Nématocères). Le stade nymphal dure de 1 à 2 semaines. La nymphe ne se nourrit pas contrairement à la larve, et est fixée par l'exuvie de la dernière mue larvaire.
    © Institut Pasteur/François Rodhain I05372
    Nymphe de phlébotome

     

  • Larve de Phlebotomus perfiliewi
    Larve de Phlebotomus perfiliewi (ordre des diptères nématocères). Insecte vecteur de la leishmaniose dans le bassin méditerranéen.
    © Institut Pasteur/François Rodhain I05371
    Larve de Phlebotomus perfiliewi

     

  • Cas de leishmaniose cutanée
    Lésion due à une infection par Leishmania brasiliensis. Mission épidémiologique en Bolivie.
    © Institut Pasteur/Eric Prina I05438
    Cas de leishmaniose cutanée

     

  • Lésion cicatrisée d'une leishmaniose cutanée
    Lésion cicatrisée d'une leishmaniose cutanée. Mission épidémiologique en Bolivie en 1985.
    © Institut Pasteur/Eric Prina I05439
    Lésion cicatrisée d'une leishmaniose cutanée

     

  • Phlebotomus perfiliewi
    Larve de Phlebotomus perfiliewi.
    La femelle adulte hématophage est l'un des vecteurs de leishmanioses en Europe orientale et au Maghreb. Après éclosion de l'oeuf, la larve se développe en quatre stades tous terricoles sédentaires qui durent entre 3 et 8 semaines selon la température et la nourriture disponible (débris organiques).

    © Institut Pasteur/François Rodhain I05370
    Phlebotomus perfiliewi

     

  • Cas de leishmaniose cutanée
    Lésion due à une infection par Leishmania brasiliensis. Mission épidémiologique en Bolivie en 1985.
    © Institut Pasteur/Eric Prina I05436
    Cas de leishmaniose cutanée

     

  • Cas de leishmaniose cutanée
    Lésion due à une infection par Leishmania brasiliensis. Mission épidémiologique en Bolivie en 1985.
    © Institut Pasteur/Eric Prina I05437
    Cas de leishmaniose cutanée

     

  • Terrier de Psammomys obesus
    Terrier de Psammomys obesus (rat des sables ou gerbille du désert). Les Psammomys sont des rongeurs hôtes-réservoirs de bactéries du genre Borrelia (agents de fièvres récurrentes) et de protozoaires du genre Leishmania (responsables de leishmanioses).
    © Institut Pasteur/François Rodhain I02647
    Terrier de Psammomys obesus

     

  • Coupe de rate parasitée par Leishmania donovani
    Coupe de rate parasitée par Leishmania donovani, agent d'une leishmaniose viscérale : Kala-Azar ou fièvre noire en Inde..
    © Institut Pasteur I01484
    Coupe de rate parasitée par Leishmania donovani

     

  • Leishmaniose cutanée
    Leishmaniose cutanée dite de l'Ancien Monde ou bouton d'Orient ou bouton d'Alep : plaie à la jambe provoquée par l'hémoflagellé Leishmania major, Leishmania tropica ou Leishmania aethiopica. Transmission à l'homme ainsi qu'à de nombreuses espèces animales par piqûre de phlébotomes infectés. L'Afrique est le principal continent affecté.
    © Institut Pasteur I01483
    Leishmaniose cutanée

     

  • Coupe de macrophage infecté par Leishmania
    Coupe de macrophage issu de la moelle osseuse et différencié "in vitro". Il présente un grand nombre de lysosomes (vacuoles remplies de matériel dense) et de phagolysosomes contenant des Leishmania partiellement dégradées (parasitisme intracellulaire).
    © Institut Pasteur/Antoinette Ryter I01406
    Coupe de macrophage infecté par Leishmania

     

  • Leishmania mexicana amazonensis
    Leishmania mexicana amazonensis, agent de la leishmaniose dont le vecteur est un phlébotome. Les leishmania amastigotes (stade humain du cycle) sont révélées par une coloration enzymatique.
    © Institut Pasteur/Jean-Claude Antoine I01135
    Leishmania mexicana amazonensis

     

  • Leishmania, agent de la leishmaniose
    Leishmania, agent de la leishmaniose.
    © Institut Pasteur I04866
    Leishmania, agent de la leishmaniose

     

  • Leishmania mexicana amazonensis
    Amastigote de Leishmania mexicana amazonensis en coupe. Agent de la leishmaniose.
    Grossissement X 40000. Image colorisée.

    © Institut Pasteur/Antoinette Ryter I03593
    Leishmania mexicana amazonensis

     

  • Leishmaniose cutanée
    Leishmaniose cutanée sur la main, en Colombie à Medellin. Due à une leishmanie transmise à l'homme par un phlébotome du genre Lutzomyia.
    © Institut Pasteur - photo François Rodhain I02547
    Leishmaniose cutanée

     

  • Leishmania dans un macrophage de souris
    Leishmania donovani, agent de la leishmaniose viscérale, au stade intracellulaire amastigote révélé en rouge en microscopie confocale.
    © Institut Pasteur/Jean-Claude Antoine I02540
    Leishmania dans un macrophage de souris

     

  • Leishmania mexicana amazonensis
    Forme intracellulaire amastigote de Leishmania mexicana amazonensis en coupe. Parasite hémoflagellé agent de la leishmaniose du nouveau monde : leishmaniose cutaneo-muqueuse. (Grossissement X 40000).
    © Institut Pasteur/Antoinette Ryter I02252
    Leishmania mexicana amazonensis

     

  • Leishmaniose cutanée
    Leishmaniose cutanée : lésion sur l'avant-bras.
    © Institut Pasteur I02262
    Leishmaniose cutanée

     

  • Sang infecté par Leishmania (à droite) agent de la leishmaniose
    Sang infecté par Leishmania (à droite) agent de la leishmaniose.
    © Institut Pasteur I02260
    Sang infecté par Leishmania (à droite) agent de la leishmaniose

     

  • Leishmaniose cutanée : lésion.
    Leishmaniose cutanée : lésion.
    Institut Pasteur/Jean-Pierre Dedet I02258
    Leishmaniose cutanée : lésion.