Ebola et fièvres hémorragiques virales

17 résultat(s) en 0.04 s

  • Examen d'une chauve souris dans un Laboratoire P3 à l'Institut Pasteur de Bangui en 2012.
    Examen d'une chauve souris dans un Laboratoire P3 à l'Institut Pasteur de Bangui en 2012.
    Les chauves-souris frugivores sont probablement les hôtes naturels du virus Ebola.

    © Institut Pasteur de Bangui 43746
    Examen d'une chauve souris dans un Laboratoire P3 à l'Institut Pasteur de Bangui en 2012.

     

  • Virus Ebola (microscopie électronique à transmission)
    Virus Ebola (famille des Filoviridae) microscopie électronique à transmission. Virus filamenteux (le plus long que l'on connaisse), responsable de fortes fièvres et d'hémorragies internes souvent mortelles pour l'homme et le singe. Le réservoir du virus serait la chauve-souris.
    © Institut Pasteur/Pierre Gounon 40678
    Virus Ebola (microscopie électronique à transmission)

     

  • Virus Ebola. Microscopie électronique à transmission colorisée.
    Virus Ebola (famille des Filoviridae) en microscopie électronique à transmission.
    Virus filamenteux (le plus long que l'on connaisse), responsable de fortes fièvres et d'hémorragies internes souvent mortelles pour l'homme et le singe. Le réservoir du virus serait la chauve-souris. Microphotographie colorisée.

    © Institut Pasteur/Pierre Gounon I03775
    Virus Ebola. Microscopie électronique à transmission colorisée.

     

  • Virus Ebola (famille des Filoviridae)
    Virus Ebola (famille des Filoviridae).

    Virus filamenteux (le plus long que l'on connaisse), responsable de fortes fièvres et d'hémorragies internes souvent mortelles pour l'homme et le singe. Le réservoir du virus serait la chauve-souris.

    © Institut Pasteur I03736
    Virus Ebola (famille des Filoviridae)

     

  • Virus Ebola (microscopie électronique à transmission)
    Virus Ebola (famille des Filoviridae) en microscopie électronique à transmission.
    Virus filamenteux (le plus long que l'on connaisse), responsable de fortes fièvres et d'hémorragies internes souvent mortelles pour l'homme et le singe. Le réservoir du virus serait la chauve-souris.

    © Institut Pasteur I03735
    Virus Ebola (microscopie électronique à transmission)

     

  • Culture de cellules infectées par le virus Ebola
    Culture de cellules infectées par le virus Ebola.
    Virus isolé sur un malade de Côte d'Ivoire par Leguenno en 1995.

    © Institut Pasteur/Pierre Gounon I04781
    Culture de cellules infectées par le virus Ebola

     

  • Cellules infectées par le virus Ebola
    Culture de cellules infectées par le virus Ebola, virus isolé sur un malade de Côte d'Ivoire par Leguenno en 1995.

    Virus de la famille des Filoviridae genre Filovirus. Réservoir naturel et mode de transmission inconnus. Infections secondaires par contact direct avec sang contaminé ou sécrétions corporelles. Mortalité dans 50 à 90% des cas. Soudan, République Démocratique du Congo, Côte d'Ivoire (Grossissement X 40000).

    © Institut Pasteur/Pierre Gounon I04690
    Cellules infectées par le virus Ebola

     

  • Macrophage humain infecté par le virus Lassa (Arénavirus)
    Macrophage humain infecté par le virus Lassa (Arénavirus).
    à gauche, un macrophage humain infecté par le virus Lassa (avec la
    nucléoprotéine marquée en vert)
    à droite, d'une cellule dendritique humaine infectée par le virus Lassa (nucléoprotéine en vert et CD1a, marqueur de cellule dendritique, en rouge).

    © Institut Pasteur/Unité Biologie des Infections Virales Emergentes (UBIVE) Laboratoire P4 Jean Mérieux Inserm US003 39686
    Macrophage humain infecté par le virus Lassa (Arénavirus)

     

  • Virus de la fièvre de la Vallée du Rift (famille des Bunyaviridae)
    Virus de la fièvre de la Vallée du Rift. Phlébovirus de la famille des Bunyaviridae. Virus transmis par piqûre d'une grande variété de moustiques contaminés aux animaux et à l'homme. Dans ce cas la contagion peut se produire lors de soins ou d'abattage d'animal infecté, provoquant dans 0,5 à 2% des cas une maladie grave. Image colorisée.
    © Institut Pasteur I04391
    Virus de la fièvre de la Vallée du Rift (famille des Bunyaviridae)

     

  • Infection de macrophage  par le virus de la fièvre de la vallée du Rift
    Détection par immunofluorescence de la protéine N, NSS dans des macrophages de souris RAW 264.7 en division après 13 heures d'infection par la souche ZH548 du virus de la fièvre de la vallée du Rift.
    La protéine N est située uniquement dans le cytoplasme. La protéine non structurale NSs (en vert) forme un filament dans le noyau des cellules infectées pendant 13 heures.

    © Institut Pasteur/Rima Benferhat-Bayoud et Jean-Marc Panaud 24265
    Infection de macrophage par le virus de la fièvre de la vallée du Rift

     

  • Virus Lumbo
    Virus Lumbo dans une cellule BHK21.
    Orthobunyavirus de la famille des Bunyaviridae, responsable de fièvres hémorragiques et d'hépatites fulminantes. Isolé en 1962 à partir de moustiques (Aedes).

    © Institut Pasteur/Michèle Bouloy I03767
    Virus Lumbo

     

  • Virus de la Fièvre jaune dans des cellules de foie humain
    Détection des génomes du virus de la Fièvre jaune dans des cellules de foie humain infectées pendant 24 heures. Les génomes apparaissent en rouge et les noyaux des cellules en bleu. Les échantillons sont analysés avec un microscope à fluorescence.
    © Institut Pasteur/Nolwenn Jouvenet 36688
    Virus de la Fièvre jaune dans des cellules de foie humain

     

  • Virus de la fièvre jaune
    Virus de la fièvre jaune (souche vaccinale 17D) dans des cellules humaines SW13. Prototype du flavivirus de la famille des Flaviviridae. Transmis horizontalement à l'homme et au singe par piqûre de moustique infectieux du genre Aedes (réservoir véritable). Transmis verticalement du virus à sa descendance par les oeufs infectés. Trois types de cycles de la maladie : selvatique, intermédiaire ou urbaine. L'hépatonéphrite sévère est létale dans 10 à 50% des cas.(Grossissement X 160000).
    © Institut Pasteur/P. Vialat, C. Dauguet, M. Bouloy I00782
    Virus de la fièvre jaune

     

  • Virus de la fièvre jaune
    Virus de la fièvre jaune (souche vaccinale 17D) dans des cellules humaines SW13.
    Prototype du flavivirus de la famille des Flaviviridae, enveloppé, d'environ 50 nanomètres de diamètre. Transmis horizontalement à l'homme et au singe par piqûre de moustique infectieux du genre Aedes (réservoir véritable). Transmis verticalement du virus à sa descendance par les oeufs infectés. Trois types de cycles de la maladie : selvatique, intermédiaire ou urbaine. L'hépatonéphrite sévère est létale dans 10 à 50% des cas.(Grossissement X 160000). Image colorisée.

    © Institut Pasteur/P. Vialat, C. Dauguet, M. Bouloy I04434
    Virus de la fièvre jaune

     

  • Détection des génomes du virus de la Dengue dans des cellules de foie humain infectées pendant 16 heures
    Détection des génomes du virus de la Dengue dans des cellules de foie humain infectées pendant 16 heures. Les génomes apparaissent en rouge et les noyaux des cellules en bleu. Les échantillons sont analysés avec un microscope à fluorescence.
    © Institut Pasteur/Nolwenn Jouvenet, unité des Hépacivirus et immunité innée 36687
    Détection des génomes du virus de la Dengue dans des cellules de foie humain infectées pendant 16 heures

     

  • Virus de la dengue type 1 (en vert) infectant des cellules neuronales murines
    Cellules neuronales murines infectées par le virus de la dengue type 1. Il existe quatre types ou sérotypes du virus de la dengue.
    Image colorisée, le virion est en vert.

    © Institut Pasteur/Plate-forme de microscopie ultrastructurale - Unité Interactions moléculaires flavivirus-hôtes - Colorisation Jean-Marc Panaud 14079
    Virus de la dengue type 1 (en vert) infectant des cellules neuronales murines

     

  • Virus de la dengue en microscopie électronique - fausses couleurs
    Virus de la dengue transmis par des moustiques du genre Aedes. A l'origine de fièvres hémorragiques.
    © Institut Pasteur I04435
    Virus de la dengue en microscopie électronique - fausses couleurs